Aller au contenu principal

Professionnels partenaires

Professionnels partenaires

Ouvert

Parlons-en

Ouvert

Bien vieillir, pour rester autonome !

Cette année, le 30ème anniversaire de la Journée Internationale des Personnes âgées coïncide avec le lancement de la Décennie pour le “vieillissement en bonne santé” (2020-2030).

Selon l’OMS,  “le vieillissement en bonne santé est le processus de développement et de maintien des aptitudes fonctionnelles qui permet aux personnes âgées de jouir d’un état de bien-être. Les aptitudes fonctionnelles sont les capacités qui permettent aux individus d’être et de faire ce qu’ils jugent valorisant”1.

La décennie du vieillissement en bonne santé constitue un engagement fort d’intégrer le vieillissement de la population aux stratégies politiques en matières sanitaires et sociales2. Isolement des aînés, situations de dépendance en large augmentation : notre société devra faire face à des défis majeurs qui nécessiteront la mobilisation et la coopération de tous les acteurs de santé et du tissu associatif local. ORKYN’, prestataire de santé à domicile, oeuvre au quotidien pour permettre aux personnes en perte d’autonomie ou atteintes d’une maladie chronique de bénéficier d’une prise en charge et d’un suivi personnalisé à leur domicile.

Le bien vieillir passera par la coopération de tous les acteurs de santé

A vos côtés, pour développer l’autonomie

L’autonomie est effectivement le principal enjeu de la décennie du vieillissement en bonne santé

Avec l’allongement de l’espérance de vie, il est important de pouvoir rester autonome le plus longtemps possible pour pouvoir bénéficier d’une vie libre et indépendante à un âge avancé. A chaque étape de la vie, le maintien de l’autonomie passe par trois leviers principaux :

Anticiper, Accompagner, Préserver
  1. Anticiper : La bonne santé se construit tout au long de la vie : protéger sa santé grâce à la prévention, c’est protéger son autonomie à long terme. Car la perte d’autonomie n’est pas liée à l’âge mais à une ou plusieurs maladies chroniques comme une maladie cardiovasculaire, un diabète, une obésité, une insuffisance respiratoire qui sont elles-mêmes liées à des déterminants de santé connus : tabac, alcool, nutrition inadaptée, activité physique insuffisante et comportement sédentaire3.
  2.  Accompagner : La prise en charge des pathologies chroniques au domicile constitue un réel progrès dans le parcours de soin, et participe à l’autonomisation des personnes malades. Accompagnés et formés chez eux à l’utilisation de leurs dispositifs médicaux (pompe à insuline, pression positive continue, pompe à apomorphine, ventilateur...) les patients deviennent ainsi acteurs de leur traitement et l’intègrent plus facilement à leur quotidien. La possibilité de suivre son traitement à domicile, qui constitue la mission première de chacune des activités d’Orkyn,  participe ainsi aux enjeux de la décennie du vieillissement en bonne santé et représente une direction à encourager dans le parcours de soins.
  3. Préserver : La préservation de l’autonomie à partir de 70 ans nécessite deux changements. D’abord, la détection la plus précoce possible des fragilités, car ces dernières sont réversibles ou peuvent être compensées. Ensuite, une action renforcée sur les facteurs qui accélèrent la perte d’autonomie : les chutes, souvent liées à l’inadaptation des logements, les hospitalisations qui auraient pu être évitées, l’isolement, et les déficits sensoriels mal diagnostiqués, soignés ou compensés. 

Un logement équipé en fonction des besoins de chacun est un facteur important de prévention des risques de chutes, et de maintien de l’autonomie. Le portail Altivie vous permet de faire un diagnostic personnalisé de vos besoins et vous propose un équipement fonctionnel adapté. Des aides financières existent pour vous permettre d’équiper votre logement si votre situation physique le nécessite.


Références

  1. Rapport mondial de l'OMS sur le vieillissement et la santé
  2. Santé Publique France - pour bien vieillir
  3. Dossier vieillir en bonne santé