Aller au contenu principal


Qu’est-ce que le diabète ?

Le diabète est une maladie chronique liée à un dysfonctionnement du pancréas touchant près de 6 % de la population mondiale. Il en existe deux formes principales : le diabète de type 1, lié à une production insuffisante d’insuline, et le diabète de type 2, le plus courant, résultant d’une mauvaise utilisation de l’hormone par l’organisme. S’il n’est pas encore possible de guérir du diabète, une hygiène de vie, l'arsenal thérapeutique à disposition et une bonne observance de votre traitement vous permettront de vivre au mieux avec la maladie.

Le diabète : les chiffres clés

Le nombre de personnes diabétiques ne cesse d’augmenter. En 2014, selon l’OMS, le diabète touchait 422 millions de personnes dans le monde contre 108 en 1980. Durant cette période, la prévalence du diabète chez les adultes de plus de 18 ans a quasi doublé, passant de 4,7 % à 8,5 %. Et les perspectives de l'OMS, à l'horizon 2030, ne sont pas encourageantes en regard des changements de mode de vie de plus en plus sédentaires et d'une alimentation peu équilibrée.

La France n’échappe pas à cette l’épidémie qui a progressé plus vite que prévu notamment chez les hommes, les jeunes et les plus âgés. Elle est désormais considérée comme une priorité de santé publique.

3,7 millions

de diabétiques en France

dont
600 000

personnes non dépistées en France

400 personnes

diagnostiquées positives chaque jour

Le diabète de type 1 et le diabète de type 2

Les diabètes de type 1 et de type 2 sont les deux principales formes de cette pathologie. Elle fait suite à une anomalie de production, d’utilisation et de stockage des sucres apportés par l’alimentation et se traduit par une concentration anormale de sucre dans le sang, à l’origine d’hyperglycémies chroniques. Un organisme sain régule automatiquement ce taux de sucre dans le sang.

Qu’est-ce que le diabète de type 1 ?

Le diabète de type 1 – ou diabète insulinodépendant – touche plus souvent l’enfant, l’adolescent voire le jeune adulte. Le diabète de type 1 survient lorsque le pancréas ne produit plus assez ou, plus du tout, d’insuline. Cette anomalie est liée à un fonctionnement anormal du système immunitaire qui détruit les cellules du pancréas chargées de produire l’hormone. Pour compenser, celle-ci doit être administrée « artificiellement » au quotidien par une injection sous cutanée d'insuline (via une seringue, un stylo ou une pompe). Il s'agit d'un traitement d’insulinothérapie.

Qu’est-ce que le diabète de type 2 ?

Le diabète de type 2 – qu'il soit diabète non insulinodépendant ou insulinodépendant – est le plus commun. Le diabète de type 2 représente 90 % des cas. Il concerne le plus souvent les personnes de plus de 45 ans au régime alimentaire souvent déséquilibré, en surpoids voire obèses. Ces personnes peuvent ainsi faire face à une insulinorésistance : l’insuline est mal utilisée par les cellules de l’organisme, d’où des hyperglycémies répétées. Les traitements du diabète de type 2 par pompe à insuline et un suivi médical limitent les conséquences parfois graves de la maladie.

Les symptômes du diabète

On parle parfois du diabète comme d’une maladie silencieuse

En effet, le diabète peut être asymptomatique des années durant avant que ne soit posé le diagnostic. Ses symptômes reconnus n’en sont pas moins multiples et leur survenue doit alerter quant à la présence potentielle d’un diabète.

  • Les symptômes du diabète de type 1

Urines abondantes et fréquentes, sensation de soif anormale, amaigrissement malgré un appétit stable, fatigue, troubles de la vision, douleurs abdominales, infections sont les principaux symptômes du diabète de type 1. Un examen biologique révèle également des glycémies à jeun et postprandiale trop élevées. En présence de certains de ces symptômes, dont l’apparition peut être brutale et rapide, un dépistage est conseillé.

  • Les symptômes du diabète de type 2

Comme le diabète du type 1, le diabète de type 2 peut être découvert fortuitement lors d’une analyse ou suite à un problème de santé connexe (troubles visuels, douleurs musculaires, impuissance, pathologie cardio-vasculaire, coma...). Les symptômes du diabète de type 2 ressemblent -en moins intenses néanmoins- à ceux du diabète de type 1 : fatigue, envie plus fréquente d’uriner, augmentation de la soif et de la faim, démangeaisons au niveau des organes génitaux, cicatrisation lente, sécheresse des yeux, infections plus fréquentes (infections urinaires, mycoses, furonculose...

Les causes et facteurs de risque du diabète

On ne sait pas encore pourquoi les cellules du pancréas produisant l’insuline sont détruites et par voie de conséquence entrainent l’apparition d'un diabète à plus ou moins moyen terme . De nombreuses hypothèses sont formulées et certains facteurs de risque du diabète sont toutefois bien identifiés.

Le diabète chez l’adulte

L’adulte est généralement touché par le diabète de type 2. Il n'existe pas une raison unique à l’origine de ce diabète, mais une concomitance de causes et de facteurs de risques. Au premier rang desquels figurent une alimentation déséquilibrée doublée d’une sédentarité ou d’une faible activité physique. Le duo favorise alors le surpoids voire l'obésité, présents chez 60 à 90% des diabétiques de type 2. A ces facteurs environnementaux s’ajoutent des facteurs héréditaires (des antécédents familiaux peuvent faire augmenter la probabilité de développer un diabète) et génétiques (certaines populations sont plus touchées que d’autres). La grossesse et la naissance de bébés de plus de 4 kgs requièrent également une surveillance accrue.

Le diabète chez l’enfant et l’adolescent

Les causes précises du diabète de type 1, qui touche plus spécifiquement l’enfant et l’adolescent, ne sont pas plus précisément établies. Si une prédisposition génétique liée à certains gènes du système HLA situé sur le chromosome 6 a été mise en évidence, dans 9 cas sur 10 pourtant, il n’y a aucun antécédent familial. D’autres facteurs, environnementaux, sont invoqués par les épidémiologistes : infections virales, introduction précoce de lait de vache, stress, toxines, carence en vitamine D chez le nourrisson, âge de la mère lors de la grossesse… Il a cependant été relevé que le diabète de type 1 apparaissait souvent quelques jours après une infection virale, un stress important ou un choc affectif.

Le diagnostic médical du diabète

Comment dépister le diabète ?

Un simple bilan sanguin de la glycémie permet de poser de façon précoce un diagnostic du diabète. Pour rappel, la glycémie oscille entre 0,50 et 1,50 g/l chez un sujet sain.

Le diagnostic du diabète de type 1

C’est souvent la présence de symptômes qui suscite le dépistage, puis le diagnostic, du diabète de type 1. Ce dernier est établi quand

  • la glycémie dépasse les 2 g/l en présence de symptômes et à toute heure de la journée
  • et/ou si elle est supérieure à 1,26 g/l deux fois en l’absence de symptômes

Une fois ce premier diagnostic fait, le médecin traitant ou le diabétologue prescrit un bilan initial plus complet : bilan sanguin détaillé avec dosage de l’hémoglobine glyquée, bilan rénal, bilan ophtalmologique, et éventuellement d’autres examens selon la situation du patient.

Le diagnostic du diabète de type 2

Une prise de sang à jeun permet également de diagnostiquer le diabète de type 2, avéré si la glycémie à jeun est, à deux reprises, supérieure ou égale à 1,26 g/l.

A nouveau, un examen clinique approfondi suit : poids, calcul de l’indice de masse corporelle, mesure de la tension artérielle, examen des vaisseaux sanguins et neurologiques. Il est complété par un bilan biologique (dosage de l’hémoglobine glyquée, taux de graisse dans le sang, bilan rénal...), éventuellement un électrocardiogramme et un examen ophtalmologique. Ce premier bilan pourra révéler l’existence de complications suite à un diabète non dépisté.

Les informations fournies sur www.orkyn.fr sont destinées à améliorer, non à remplacer, votre relation directe avec les professionnels de santé.

téléphone medico technique diabétologie orkyn'

Demande de conseil, de renseignement ou de prise en charge ?

Expertise diabétologie