Aller au contenu principal

Professionnels partenaires

Professionnels partenaires

Ouvert

Bienvenue sur Webzyn'

Le vélo comme thérapie pour dépasser la maladie de la Parkinson

17/07/2019 - 09:32 am - Parcours de vie

“Le vélo comme thérapie” voici la devise pleine d’espoir de Marcel Pouyllau.

Atteint de la maladie de Parkinson depuis 2005, cet homme dynamique a décidé de se servir du cyclisme comme thérapie. A travers sa pratique de sport, Marcel Pouyllau porte un message d’espoir et de courage en démontrant que la maladie de Parkinson n’est pas un frein au sport. Le vélo en particulier est sa manière de combattre la maladie. 

“Je pourrais vivre et dormir sur le vélo, je n’entendrais pas parler de la maladie”

Chaque année, cet ancien bibliothécaire relève un défi sportif avec son vélo pour lutter contre la maladie de Parkinson. La médiatisation de ces événements contribue à mieux faire connaître la maladie et aide à rompre l’isolement social de certains malades. Comme dans beaucoup d'autres maladies, l’incompréhension des autres impacte souvent la vie sociale des malades.

“ J’ai baptisé ce sixième défi " 6 à zéro " c’est le score que j’ai infligé à la maladie de Parkinson depuis 2012, date à laquelle j’ai décidé de me battre contre la maladie ” 

Soutenue par un trentaine d’amis, Marcel Pouyllau a effectué une boucle de 18 km en septembre 2018 près de Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées. En 2017, on a pu aussi le retrouver pour une manifestation sportive “ Tous en selle avec Marcel ” organisée avec l’association France Parkinson sur le vélodrome de Tarbes. Ce marathon cycliste regroupait de nombreux volontaires pour une course de 25 km en une heure. 

 

Quels sont les bénéfices du sport pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson ? 

La maladie de Parkinson affecte le mouvement et s'accompagne de lenteurs, tremblements et raideurs. Face à ces troubles, le patient a tendance à adopter un réflexe d'autoprotection et limite ses efforts physiques. Les activités physiques des personnes parkinsoniennes peuvent alors être réduites de 30% en fonction du stade de la maladie. Pourtant, une activité physique régulière est indispensable pour entretenir les capacités motrices, l'équilibre, la souplesse et le tonus musculaire.

Plus d'informations sur les bienfaits de l’activité physique sur la maladie de Parkinson ?