Aller au contenu principal

Y-a-t-il des changements dans les modalités de prise en charge des personnes apnéiques ?

OUI, depuis le 1er janvier 2018 pour le prestataire de santé à domicile.

NON, pour la personne utilisant un dispositif médical par pression positive continue (PPC) dans le traitement du syndrome d'apnées obstructives du sommeil (SAOS).

ORKYN' se félicite du nouveau cadre réglementaire visant à favoriser l’observance au traitement par PPC de la personne atteinte d'apnée du sommeil

De quoi s’agit-il exactement ?

Selon un arrêté publié le 16 décembre dernier (texte 27 et 126), les modalités de prise en charge pour les prestataires de santé à domicile (psad) évoluent à partir du 1er janvier 2018 et intègrent le télésuivi de l'observance thérapeutique. Concrètement, les psads sont incités à encourager l’observance des patients qu’ils accompagnent dans leur traitement de l’apnée du sommeil par PPC. Une démarche à laquelle ORKYN' adhére totalement depuis de nombreuses années. Dès 2013, ORKYN' a commencé à proposer le télésuivi aux personnes atteintes de SAOS pour suivre quotidiennement les données d’utilisation de leur PPC et proposer, le cas échéant, de mettre en place avec le médecin, des actions correctives pour encourager l’adhésion du traitement. Aujourd'hui,

  • 85% des patients accompagnés par ORKYN' sont télésuivis
  • 83% des patients ORKYN' télésuivis ont une observance supérieure à 4 heures / nuit
  • Observance moyenne des patients suivis par ORKYN' égale 5H30 / nuit

Télésuivi de l'observance thérapeutique

Le suivi de l’observance est opéré grâce au télésuivi. L'évolution des modalités de prise en charge :

  • confirme le rôle du prestataire de santé à domicile dans l’accompagnement du patient pour une bonne observance à son traitement.
  • affiche également la volonté de l’assurance maladie de dépenser chaque euro à bon escient, c’est à dire lorsque que le patient est observant à son traitement et donc, en tire tout le bénéfice thérapeutique.
Côté patient, rien ne change.

Le remboursement de la prestation de santé à domicile de l’apnée du sommeil par PPC sera pris en charge dans les mêmes conditions pour le patient : que la personne soit télésuivie ou pas, observante ou pas à son traitement par PPC.

ORKYN' est fier de l'observance des patients apnéiques dont nous assurons l'accompagnement du traitement par PPC

Les très bons résultats d'ORKYN' sur l'observance moyenne par nuit sont le fruit une démarche pionnière et perenne. Les clés de réussite sont la proximité et la confiance des intervenants respiratoire au domicile avec les patients et l'expertise de 5 centres spécialisés dans le télésuivi pour l'analyse et le traitement des alertes.

Des résultats salués aussi par les professionnels de santé qui travaillent avec ORKYN'.

Selon le dernier baromètre de satisfaction (réalisé par INIT, institut indépendant, fin 2017) 100% des professionnels de santé interrogés sont satisfaits des résultats globaux d'observance de leurs patients suivis par ORKYN'. Ils sont 98% à reconnaître le degré d'innovation d'ORKYN' pour améliorer l'observance et ils sont 90% à penser que le télésuivi peut améliorer la prise en chrage des patients atteints d'apnée du sommeil.

 

Bon à savoir : le télésuivi permet d’enregistrer différents paramètres tels que la durée d’utilisation de la PPC, l'indice d'apnées-hypopnées (IAH), les fuites non intentionnelles, la pression. Le télésuivi est mis en place avec l'accord explicite du patient donné par signature d'un consentement libre, éclairé, explicite et documenté. Il autorise alors les traitements des données en conformité avec les exigences de la Commission nationale informatique et libertés (Cnil).

More about