Aller au contenu principal

Professionnels partenaires

Professionnels partenaires

View

Parlons-en

View

Bienvenue sur Webzyn'

Poursuivre une activité physique, une nécessité pour les parkinsoniens

06/04/2020 - 12:30 pm - Bien vivre

Comment pallier à l'arrêt des séances de rééducation en période de confinement

Face au confinement, les personnes atteintes de la maladie de Parkinson souffrent de l'arrêt temporaire des séances de rééducation et/ou d’activité physique : kinésithérapie, orthophonie, ergothérapie... .

Quels sont les exercices pour maintenir une activité physique à domicile ? 

S’assouplir et s’étirer

Conserver une bonne souplesse articulaire et musculaire est précieux dans la réalisation des gestes quotidiens. Il est recommandé de commencer la séance par des mouvements qui permettent de réduire les raideurs musculaires sans demander une grande intensité d'effort.

Exercice 1 : En position assise ou debout, répéter 10 fois chacun des mouvements.

  • Faire des mouvements lents de flexion et d’extension de la tête en baissant la tête et en la basculant vers l'arrière.
  • Effectuer une flexion latérale de la tête, en tournant la tête de gauche à droite.
  • Exécuter des mouvements du menton de l’avant à l’arrière.
  • Terminer par une flexion et un redressement du tronc. 

Exercice 2  : En position assise ou debout, à répéter 10 fois.

  • Prendre un bâton dans les mains et le ramener vers les épaules en pliant les bras.
  • Étendre les bras, toujours à l’aide du bâton.

Exercice 3 : En position assise.

  • Plier les genoux puis étendre les jambes par une flexion et une extension des genoux.
  • Jambes tendues, tendre les pointes de pieds ou les ramener vers soi. 

Exercice 4 : En position debout, à répéter 6 à 8 fois

  • Placer les bras le long du corps.
  • Lever les coudes au niveau des épaules et rejoindre les mains au niveau des pectoraux.
  • Amener les bras au-dessus de la tête; garder cette position dix secondes.
  • Toujours les bras levés, séparer les mains et se pencher de côté : faire des flexions latérales du tronc.

Travailler sa posture 

La maladie de Parkinson peut entraîner une posture atypique dans laquelle le tronc est en flexion, la tête est courbée vers l’avant et les genoux sont fléchis. Le centre de gravité est alors déplace vers l’avant avec une augmentation du risque de chute.

Exercice 5 : En position debout, à répéter 6 à 8 fois

  • Appuyer le dos contre le mur en ramenant les omoplates vers l’arrière.
  • Garder la tête bien droite et le menton rentré.
  • Maintenir pendant trente secondes cette position, puis relâcher.

On peut placer une petite balle de mousse derrière la tête et la pousser avec la tête contre le mur afin qu’elle demeure en place.

Entraîner la coordination des bras et des jambes

Pour lutter contre la lenteur et la bradykinésie présentes chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson, il est conseillé de pratiquer des séries de mouvements, des bras et des jambes, alternés ou opposés en augmentant progressivement la vitesse d’exécution.

Exercice 6  : En position assise, répéter l’exercice 10 à 12 fois.

  • Lever simultanément le bras gauche de côté en levant le genou droit, puis relâcher.
  • Lever simultanément le bras droit de côté en levant le genou gauche.
  • Alterner ces deux mouvements.

Exercice 7 : En position assise, répéter l’exercice 10 à 12 fois

  • Placer les mains sur les cuisses, une paume vers le haut et une paume vers le bas.
  • Dans un mouvement alterné, inverser la position de vos mains.
  • Augmenter progressivement la cadence.

La dextérité manuelle

Afin de maintenir la dextérité et la force de préhension, exercez vos poignets et vos doigts

Exercice 8 : En position assise ou debout, x10

  • Pincer chacun des doigts à tour de rôle avec le pouce.
  • Faire ce mouvement de façon alternée : main gauche, main droite ou les deux mains à la fois.

Exercice 9 : En position assise ou debout, x10

  • Fermer le poing puis ouvrir la main en extension complète.
  • Faire ce mouvement de façon alternée : main gauche, main droite ou les deux mains à la fois.

La gymnastique faciale et phonation 

Les exercices faciaux vont permettre d’améliorer l’expression du visage et faciliter la communication avec l’entourage. Pour maintenir la capacité d’élocution,lisez à voix haute, chantez, grimacez !

Exercice 10 : En position assise ou debout, avec l’aide d’un miroir, x10

  • Sourire exagérément en montrant les dents.
  • Faire semblant de boire avec une paille (aspirer).
  • Gonfler les joues simultanément ou en mouvements alternés.
  • Froncer les sourcils.
  • Étirer la langue de haut en bas et de chaque côté.

Exercice 11 : En position assise ou debout, x10 de façon alternée

  • Prononcer les sons « a», «e», «i», « o».
  • Prononcer le son « ou ».

La marche et l’équilibre  

Exercice 12 : En position debout, 2 à 3 minutes

  • Marcher sur place en levant les genoux le plus haut possible.
  • Exagérer les mouvements de balancement des bras de l’avant à l’arrière. Garder la tête droite en regardant au loin.
  • Accompagner cet exercice d’indices sonores comme dans la marche militaire: prononcer «un, deux » ou « droite, gauche» pour améliorer la cadence.

La maladie de Parkinson peut affecter plusieurs composantes physiques (posture, mobilité, vision..) qui diminuent la capacité à réagir lors d’un déséquilibre. Il est recommandé d’avoir un appui stable près de soi en tout temps. 

Exercice 13 : En position debout, 15 à 20 fois

  • Les pieds légèrement écartés, balancer les hanches de chaque côté.

Exercice 14 : En position debout et en s’appuyant sur une chaise, 10x de chaque côté

  • Balancer une jambe de l’avant à l’arrière.
  • Reprendre l’exercice avec l’autre jambe.

Le renforcement musculaire

L’ajout de poids ou d’une résistance pour augmenter la force physique doit être fait avec précaution. L’objectif est de favoriser une plus grande amplitude des mouvements et d’améliorer la souplesse articulaire. La répétition des exercices et la régularité favorisent le maintien de la force. Ces exercices sont très bénéfiques pour les extenseurs des bras et des jambes.

Exercice 15 : En position assise, en ajoutant aux poignets des poids de 1 à 2 kilogrammes, répéter l’exercice 10 fois de chaque côté.

  • Étendre et plier le bras droit.
  • Refaire l’exercice avec le bras gauche.

Exercice 16: En position assise, en ajoutant aux chevilles des poids de 1 à 2 kilogrammes, répéter l’exercice 10 fois de chaque côté

  • Étendre et plier la jambe gauche.
  • Refaire l’exercice avec la jambe droite.

 

Pour un programme d’activités à domicile plus complet, vous pouvez vous référer à ce document élaboré par la Société Parkinson Canada.

Plus d'informations sur l'évolution de la maladie de Parkinson.

Découvrez aussi l'article Sport et Parkinson avec le témoignage du neurologue Dr Franck Devière et d'Hélène, atteinte de la maladie de Parkinson.