Aller au contenu principal
Professionnels partenaires

Professionnels partenaires

Ouvert

Bienvenue sur Webzyn'

Auprès des aidants, améliorer la qualité de vie des patients

15/10/2021 - 04:04 pm - Témoignages
Auprès des aidants, ils améliorent la qualité de vie des patients

Sont considérées aidantes les personnes qui apportent de l’aide quotidiennement et bénévolement à une personne de leur entourage en raison de son état de santé, d’un handicap ou de son âge, et qui souhaite rester à domicile. Ces aidants prennent soin d’un enfant, d’un conjoint malade, d’un parent vieillissant, d’un proche en perte de mobilité, avec patience et dévouement.

Qu’est-ce qu’un aidant ?

Ils ne sont ni aidants professionnels, ni bénévoles présents aux côtés de la personne aidée par l’intermédiaire d’une association. On en dénombre 8,3 millions en France selon l’association française des aidants.

Comment les accompagner ?

Aux côtés des aidants, les intervenants à domicile et les conseillers experts ORKYN' écoutent, rassurent, répondent aux interrogations et agissent pour mieux prendre en charge le patient. 

Par leur réactivité et leur écoute, les équipes contribuent à un environnement serein et apaisé pour le patient et son entourage.

En soutien aux parents aidants qui veillent un enfant 

Kevin est infirmier conseil à Bobigny et raconte sa plus belle expérience de prise en charge, auprès d’un enfant diabétique de type 1 :  lors d’une astreinte en soirée, il a pu venir en aide à de jeunes parents en difficulté avec la mise sous pompe de leur enfant de 3 ans, suite à une hyperglycémie.

Un état de santé altéré chez un enfant (handicap, maladie chronique, dépendance), qu’il soit inattendu ou connu d’avance, est un fait à accepter et appréhender pour des parents. 

Transmettre et rappeler les gestes à effectuer pour le bien-être de l’enfant, rassurer sur la situation et sur l’avenir sont autant d’éléments clefs pour développer l’autonomie du patient et de son entourage. 

Aider les conjoints à se soutenir mutuellement  

Technicien maintien à domicile en Ile de France, Mourad relate ses échanges avec un couple affecté par la maladie et la perte de mobilité du conjoint : le lit dont le couple disposait était trop lourd et ils avaient des difficultés à le mouvoir. 

Lors d’une maintenance, Mourad a fait le nécessaire pour que le couple ne soit pas contraint d’opter pour deux lits simples, mais continue à faire lit commun, dans le respect du confort du malade.

Réduire la perception de l’impact de la maladie

Devenir aidant de son conjoint, de manière temporaire ou définitive, peut entraîner des bouleversements émotionnels : sentiment d’injustice et d’incompréhension, état de colère, découragement, un ajustement du futur que l’on avait pu imaginer à deux, et qui nécessite :

  • Une réorganisation du quotidien, du rythme, de la maison pour accueillir différemment son conjoint selon ses besoins
  • De nouvelles relations qui se tissent avec les enfants, une attention soutenue sur l’autre.
  • La patience, pour encourager l’autre, la créativité pour ponctuer un quotidien plus monotone, la nécessité de prendre soin de soi pour pouvoir accompagner sa moitiée
Etablir une relation bienveillante et de confiance avec le conjoint peut alléger sa charge mental

Accompagner un parent vieillissant 

Maxime, technicien maintien à domicile, raconte comment il a soutenu les enfants et petits-enfants d’Anne à conserver le confort de vie à domicile pour leur aînée. Maxime a pris le temps de les informer au sujet des différentes aides auxquelles ils avaient droit afin de soulager les enfants d’Anne et de les aiguiller pour retrouver le plaisir de rendre visite à leur mère.

Quand l’enfant devient aidant de ses parents du fait de leur âge, dépendance ou handicap, c’est aussi une page qui se tourne. 

Épauler les enfants dans cette étape de vie, par la réactivité et l’écoute peut avoir un impact vertueux sur l’équilibre familial.