Aller au contenu principal

Professionnels partenaires

Professionnels partenaires

Ouvert

Parlons-en

Ouvert

Le répit : thème de la journée nationale des Aidants

Plus de 8 millions de Français s’occupent chaque jour d’un proche dépendant (personne âgée, malade ou handicapée) : un parent, un enfant, un conjoint, ou encore un ami ou voisin.
Le statut d’aidant, reconnu en 2015 par le gouvernement, n’a toujours pas de cadre légal et juridique lui permettant une vraie reconnaissance sociale. Par ailleurs, plus de 60% des aidants ne se reconnaissent pas comme tels1, ignorant ou niant la charge mentale associée à leur situation. Ceci conduit parfois à des situations physiquement et psychologiquement insoutenables, parmi lesquelles la nécessité pour près de la moitié des aidants de concilier vie professionnelle et prise en charge d’un proche dépendant.

Aidants : attention à l'épuisement

Le thème de cette année - le Répit - résonne comme un appel des aidants à être écoutés et entendus. Il traduit un besoin d’être soutenus et relayés dans la prise en charge de leurs proches, et dénonce le manque de recours dont ils disposent pour pouvoir prendre du temps pour eux. L’épuisement physique et/ou mental dans lequel peuvent se trouver les aidants constitue en effet une impasse logistique dont il leur est souvent difficile de s’extraire, puisque leur présence auprès de leur proche dépendant peut dans certains cas être requise 24h/24h, tous les jours.

Plus de 8 millions de Français sont aidants

Aussi, d’après le 6ème baromètre BVA/April, les aidants considèrent majoritairement qu’une meilleure coordination entre tous les acteurs serait « très utile » (56%), de même que la facilitation du maintien à domicile (54%). Le maintien du proche à son domicile a ainsi progressé de 4 points cette année par rapport au baromètre 2019 (74% contre 70% l’an dernier). 

Déployer l’autonomie et soulager les aidants

30% des aidants vivent à plus de 300 km de leur parent dépendant. La distance peut également être source d’angoisse pour les aidants. Elle nécessite une présence téléphonique et une gestion des solutions de support à distance. Souvent seuls pour garantir la meilleure prise en charge possible pour leurs parents géographiquement éloignés, les aidants peuvent alors s’engager dans des investigations complexes et chronophages pour trouver la solution la plus adaptée aux besoins de leurs proches. Le manque de temps, la complexité des démarches administratives et la fatigue physique sont cités par les aidants comme leurs principales difficultés1.

C’est pour accompagner ces aidants à distance que le portail Altivie a notamment été déployé : cette solution digitale a l'objectif de simplifier les solutions du bien vivre à domicile en rassemblant :

  • des offres de services telles que des prestations de santé,
  • des aides à domicile,
  • la possibilité de prendre des rendez-vous en ligne avec des professionnels de santé
  • mais aussi un catalogue d'équipement de maintien à domicile très complet.

 L'aménagement du domicile, le choix d'équipements médicaux et d'aides techniques appropriées peuvent permettre de regagner une certaine autonomie et ainsi de moins solliciter l'aidant et le soulager.  

Référence 1- Barometre-des-aidants-Fondation-April-BVA-juillet-2020