Aller au contenu principal
Professionnels partenaires

Professionnels partenaires

Ouvert
Diagnostic de l’apnée du sommeil ou SAOS : test, examen du sommeil

Diagnostic de l'apnée du sommeil

Un diagnostic précoce est recommandé en cas d'apnée du sommeil. Si vous pensez souffrir d'apnée du sommeil, commencez par en évaluer le risque en réalisant un test sur le sommeil : le questionnaire STOP-BANG et en évaluant votre somnolence avec l’échelle d’Epworth. L'échelle de somnolence d'Epworth vous propose différentes situations (pendant la lecture d'un article ou d'un livre, lors d'un repas, à l'arrêt dans une voiture immobilisée...) ainsi qu'une série de nombres allant de 0 ("c'est exclu) à 3 (c'est systématique) en vous invitant à indiquer le nombre approprié à la situation. Les résultats du test conduisent à l'obtention d'un score. En aucun cas, les moyennes de scores du questionnaire STOP-BANG ou du test d’Epworth n'établissent un diagnostic d'apnée du sommeil. L'objectif de ces outils est de vous encourager à consulter votre médecin qui saura vous orienter vers un spécialiste du sommeil pour effectuer des examens si besoin.

Evaluez votre risque d'apnée du sommeil

Plusieurs tests, tels que le questionnaire STOP-BANG ou l’échelle de somnolence d’Epworth, permettent d'évaluer votre risque d'apnée du sommeil. Le nombre total de points au test d'Epworth indique des chances importantes pour un individu de souffrir de troubles du sommeil, comme l’apnée du sommeil ou les insomnies. Ces tests s'attachent à identifier en fonction des points obtenus l'existence de facteurs de risque reconnus tels que le surpoids, l'âge, des antécédents familiaux d'apnée du sommeil,... mais ils n'ont pas valeur de diagnostic. Pour cela, vous devez consulter un professionnel de santé qui évaluera vos symptômes et procédera à un examen clinique (bilan des pathologies, mesure de votre poids, taille, tension artérielle moyenne...) et vous orientera, si besoin, vers un spécialiste du sommeil qui pourra alors dépister ou non un risque d’apnée du sommeil.

Le questionnaire STOP-BANG

Le questionnaire STOP-BANG est un test reconnu dont l'interprétation évalue le risque d'apnée du sommeil. Son nom vient des initiales (en anglais) de chacune des huit questions que comporte le test.

Questionnaire STOP-BANG

OuiNon
Ronflez-vous bruyamment ? (plus fort que la parole ou pouvant être entendu à travers une porte) *
Êtes-vous souvent fatigué(e) ou somnolent(e) pendant la journée ? *
Quelqu'un vous-a-t-il vu arrêter de respirer pendant votre sommeil ? *
Avez-vous un traitement pour une HTA ? *
Votre indice de masse corporelle est-il supérieur à 35 ? *
Avez-vous plus de 50 ans ? *
La circonférence de votre cou (col de chemise) dépasse-t-elle 40 cm ? *
Êtes-vous de sexe masculin ? *

* champs obligatoires

* champs obligatoires

L'échelle de somnolence d'Epworth

L'échelle de somnolence d'Epworth (ou échelle d'Epworth) est un test d'automesure de sa propension à "tomber de sommeil". Le test d’Epworth mesure en effet le risque de s’assoupir en attribuant un nombre approprié à une situation donnée, ce qui permet de définir un nombre de points totaux. Il s'agit d'une petite série de questions permettant d'évaluer l'importance et la fréquence des périodes de somnolence et les risques d’assoupissement dont vous souffrez afin de savoir selon l’interprétation du score obtenu (score nul ou score élevé) si vous avez des chances d’être sujet à des apnées du sommeil et si une prise en charge médicale de votre sommeil est nécessaire.

Pris seul, le nombre de points obtenus sur l’échelle de somnolence d’Epworth (ou test d’Epworth) mesure le degré de somnolence, mais n’indique pas si cette somnolence est due à une apnée du sommeil. D’autres causes peuvent être responsables de cette somnolence en journée (insomnies, anxiété …). Pris ensemble, le questionnaire STOP-BANG et l’échelle  d’Epworth conduisent à déterminer, en fonction d’une moyenne de points, les chances d’un individu d’être à risque d’apnée du sommeil. Néanmoins, ils ne constituent pas un diagnostic mais une orientation pour le médecin traitant. 

Échelle de somnolence d'Epworth

Le test d’Epworth vous permet d’évaluer votre niveau de somnolence pendant la journée. Il vous indique aussi si votre degré de somnolence pourrait justifier une visite chez le médecin et une évaluation plus approfondie pour diagnostiquer un trouble du sommeil. L’échelle d’Epworth ne fait que quantifier la somnolence subjective qu’elle soit associée ou pas à un trouble du sommeil et ne doit pas être considérée comme un test de dépistage de l’apnée du sommeil.

Vous arrive-t-il de somnoler ou de vous endormir (dans la journée) dans les situations suivantes :C'est exclu0Ce n'est pas impossible1C'est probable2C'est systématique3


Pendant que vous êtes occupé à lire un document *
Devant la télévision ou au cinéma *
Assis inactif dans un lieu public (salle d'attente, théâtre, cours, congrès, ...) *
Passager, depuis au moins une heure sans interruption, d'une voiture ou d'un transport en commun (train, bus, avion, métro, ...) *
Allongé pour une sieste, lorsque les circonstances le permettent *
En position assise au cours d'une conversation (ou au téléphone) avec un proche *
Tranquillement assis à table à la fin d'un repas sans alcool *
Au volant d'une voiture immobilisée depuis quelques minutes dans un embouteillage *

* champs obligatoires

* champs obligatoires

Il manque des réponses.

Vous n'avez pas de dette de sommeil.

Un total inférieur à 10 suggère que vous ne souffrez pas de somnolence diurne excessive. Néanmoins, si cette somnolence perturbe votre qualité de vie, n’hésitez pas à en parler à votre médecin.

Un total de 10 et plus suggère une somnolence excessive. Il est recommandé de consulter votre médecin pour en déterminer la cause et savoir si vous souffrez d’un trouble du sommeil.

Diagnostiquer l'apnée du sommeil : les différents examens

En fonction du nombre de points obtenus au questionnaire STOP-BANG et sur l’échelle d’Epworth, votre médecin généraliste peut suspecter que vous avez des chances d’être sujet à l’apnée du sommeil. Il pourra alors vous orienter vers un spécialiste du sommeil, qui conduira des tests supplémentaires.

Le diagnostic de l'apnée du sommeil repose principalement sur deux examens spécifiques. Aucun de ces tests n'est douloureux.

  • L'examen polysomnographique
  • L'examen polygraphique ventilatoire.

Tous deux peuvent être réalisés à l'hôpital (dans des centres du sommeil), ou à domicile. Des électrodes sont posées sur votre corps afin de mesurer différents paramètres qui reflétent les anomalies de la qualité de votre sommeil.

L'examen polysomnographique du sommeil

L'examen polysomnographique est l'examen de référence qui permet, entre autres, de poser ou d'exclure un diagnostic de SAS (central ou obstructif). Réalisé au cours d'une nuit d'au moins 6 heures entre l’assoupissement et le réveil, il surveille et enregistre plusieurs données physiologiques pendant le sommeil :

  • un électroencéphalogramme enregistre l'activité cérébrale ;
  • un électromyogramme enregistre l'activité musculaire au niveau du menton,
  • un électro-oculogramme enregistre les mouvements des yeux.

L'interprétation de l'ensemble de ces données a pour objectif de classer les stades du sommeil.

  • Un électrocardiogramme enregistre le rythme cardiaque, en particulier les accélérations du cœur qui permettent l'effort demandé pour respirer.
  • La respiration fait également l'objet d'un examen approfondi, tout comme l'oxygénation du sang, reflet de la fonction respiratoire.

L'examen polygraphique ventilatoire

Moins exhaustif, l'examen polygraphique ventilatoire est un examen simplifié dont vous pouvez bénéficier et qui sert essentiellement à confirmer un diagnostic d'apnée du sommeil chez des patients présentant un tableau clinique évocateur, ou à évaluer l'efficacité d'un traitement de ce trouble. Cet examen enregistre des paramètres respiratoires, cardiaques et mesure votre taux d'oxygène dans le sang.

Le résultat

  • s'il est négatif, ne permet cependant pas d'exclure un syndrome d'apnée du sommeil. Si des symptômes caractéristiques de ce trouble du sommeil sont associés, seule la polysomnographie permettra de l'éliminer avec certitude et de trouver la cause de la somnolence.
  • S'il est positif, il devra, là encore, être confirmé par une évaluation médicale complète.

Une fois les tests effectués, votre médecin pourra vous dire si vous souffrez ou non d’apnée du sommeil, dans quelle mesure celle-ci interrompt votre sommeil et se répercute sur votre santé, et vous recommandera en conséquence le traitement approprié.

LES INFORMATIONS FOURNIES SUR WWW.ORKYN.FR SONT DESTINÉES À AMÉLIORER, NON À REMPLACER, VOTRE RELATION DIRECTE AVEC LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ

Sources 

Test stop bang : Chung F et al. Anesthesiology 2008; 108:812-21, Chung F et al Br J Anaesth 2012; 108:768–75, Chung F et al J Clin Sleep Med Sept 2014

Echelle Epworth : Johns M.W. – A new method for measuring daytime sleepiness : the Epworth Sleepiness Scale. Sleep, 14, 540-545, 1991

More about

téléphone respiratoire orkyn'

Demande de conseil, de renseignement ou de prise en charge ?

EXPERTISE ASSISTANCE RESPIRATOIRE