Aller au contenu principal
Professionnels partenaires

Professionnels partenaires

Ouvert

Solutions du MAD
et perte d’autonomie

Le souhait de vieillir à domicile, dans l'environnement familier et rassurant de son propre logement, est fréquemment exprimé par les personnes âgées en perte d'autonomie. De nombreuses solutions d'aménagement et d'équipement peuvent être apportées pour sécuriser le logement et l'adapter aux nouveaux besoins des seniors dépendants. Un accompagnement sur mesure peut être proposé, apportant plus de confort et plus d'autonomie au quotidien.

L’OMS a décrété que nous sommes entrés en 2020 dans la Décennie pour le “vieillissement en bonne santé”.  

Entreprendre des actions permettant au plus grand nombre de vieillir en bonne santé représente en effet un levier fondamental dans les stratégies sanitaires et sociales visant à conserver l’autonomie des personnes. La perte d’autonomie s’accompagne d’un état de dépendance envers les proches et joue un rôle négatif sur la qualité de vie des personnes affectées, âgées le plus souvent, et de leurs aidants. 

Parmi les solutions favorisant le maintien de l’autonomie des personnes âgées, l’activité physique, une alimentation saine et équilibrée et une vie sociale riche et régulière jouent un rôle prépondérant. Conserver son autonomie peut également passer par une adaptation de son logement favorisant le maintien à domicile (MAD). 

Les plus de 60 ans devraient représenter un Français sur 3 en 2050.

En France, la population des plus de 60 ans n’a cessé d’augmenter depuis les années 1950 : 16,2% de la population avait plus de 60 ans en 1950, contre près de 27% aujourd’hui. 

Le maintien à domicile, pour qui ?

Les personnes âgées sont les principales concernées par la perte d’autonomie. 

Lorsque cette perte d’autonomie entrave la qualité de vie au domicile, la personne peut requérir une assistance technique ou humaine pour les gestes de la vie quotidienne : prises des repas, changements de position, hygiène ou mobilité. S’installer dans une maison de retraite ou en résidence seniors peut alors être une solution .

Lorsque cela est possible, l’aménagement du domicile est une solution qui garantit la sécurité et le confort de la personne âgée dépendante. Le maintien à domicile est de plus en plus plébiscité car il répond à une demande grandissante des personnes âgées et ce indépendamment du nombre limité de places disponibles dans les maisons de retraite. 

85% des personnes interrogées souhaitent vieillir à domicile1

Dans leur maison, les seniors bénéficient d’un environnement et un cadre familiers contribuant à préserver leur qualité de vie et leur autonomie. 

Afin de bénéficier d’un diagnostic, vous pouvez simplement évaluer vos besoins d’aménagement et prendre contact avec ORKYN’ ou directement sur Altivie.fr

Aménagements des pièces de vie pour favoriser le maintien à domicile

Adapter son logement à l’évolution de ses capacités physiques permet de se sentir en sécurité à la maison

L’objectif principal d’un domicile aménagé est de conjuguer confort et prévention des chutes.

50% des chutes à domicile ont lieu dans la salle de bains

Après une première chute, le risque d’une nouvelle chute est multiplié par 20 en raison des appréhensions générées par la première. Cette perte de confiance dans les gestes et mouvements du quotidien sera  encore plus invalidante si la chute a conduit à une hospitalisation.

Bénéficier d’un domicile équipé de solutions pour le maintien à domicile permet de limiter le risque de chutes, de vieillir à domicile en toute sérénité dans sa vie quotidienne et de retarder ainsi l’accueil en collectivité. Continuer de profiter de son logement permet également de préserver l’interaction avec ses proches et le lien social au quotidien. 

Quelles prestations pour favoriser le maintien à domicile ?

ORKYN’ propose des prestations de maintien à domicile sur mesure. Pour répondre aux besoins différents de chaque personne, un accompagnement personnalisé par un ergothérapeute au domicile permet d’établir la liste des aménagements les plus adaptés à envisager. L'intervention d’un professionnel et l'établissement de ce diagnostic visent à déterminer les principales recommandations de prise en charge qui permettront d’améliorer la vie quotidienne des personnes en perte d’autonomie, âgées ou non, leur offrant des conditions de confort et de sécurité à la maison pour favoriser leur maintien à domicile.

Selon le type de handicap, qu’il soit temporaire ou durable, de nombreuses installations et matériels médicaux peuvent être envisagés :

  • Des solutions d’aide aux repas peuvent être proposées, incluant un matériel ergonomique facilitant la prise en main ou des tablettes permettant de prendre son repas au lit selon la situation de la personne.
  • La mobilité, voire parfois la simple station debout, peut devenir difficile avec l’âge. Des aides à la mobilité : cannes, cadres de marche (déambulateurs), rollators ou fauteuils roulants sont autant de possibilités améliorant la mobilité des personnes en perte d’autonomie motrice.
  • Des équipements de confort et bien-être tel que le siège coquille améliorent le repos des personnes âgées pour lesquelles la station debout est difficile.
  • Le lit médicalisé apporte un confort aux personnes alitées ou devant garder le lit de nombreuses heures par jour. L’inclinaison du lit ainsi que le réglage de la hauteur contribuent au bien être des personnes. Ces fonctionnalités facilitent aussi le travail de leurs aidants, en produisant ainsi moins d’efforts physiques pour les soutenir au moment du lever et du coucher. Elles facilitent également les soins infirmiers du domicile ainsi que les soins d’hygiène adaptés, par un aidant ou par une aide à domicile.
  • La salle de bains étant un lieu particulièrement sensible pour les personnes en perte d’autonomie, de nombreuses solutions d’aide à l’hygiène sont également possibles pour assurer plus de sécurité.
  • Des objets connectés de téléassistance (montres, cannes ou semelles connectées par exemple) peuvent venir compléter les équipements sécurisant les personnes en perte d’autonomie.

Prise en charge financière

Toute personne souhaitant aménager son domicile afin de pouvoir y vivre malgré une perte d’autonomie peut prétendre à une allocation personnalisée d'autonomie (ou APA). L’attribution de cette aide financière aux personnes dépendantes n’est pas soumise aux conditions de ressources mais son montant dépend des revenus de la personne concernée. Un dossier doit être déposé au conseil départemental, chargé d’instruire la demande.

Que ce soit pour s’installer dans un logement adapté aux seniors (maison de retraite, établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), résidence sénior) ou pour aménager sa propre maison de façon adaptée suite à une perte d’autonomie, le portail www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr vous informe des aides financières auxquelles vous avez droit (telle que l’APA) afin de vous permettre de préserver votre autonomie et de vieillir en bonne santé à la maison. Sur ce portail dédié au maintien à domicile des personnes âgées, vous trouverez également différentes actualités et dossiers thématiques ainsi que les soins et prises en charge possibles desquelles vous pouvez bénéficier : soins infirmiers, aide ménagère, équipement de téléassistance, portage de repas, travaux de bricolage, etc.

Source

1- Enquête IFOP