Aller au contenu principal



Qu'est-ce que l'insuffisance respiratoire ?

L'insuffisance respiratoire résulte d'une mauvaise oxygénation du sang, et se manifeste par un essoufflement, des difficultés à respirer et une grande fatigue. L'insuffisance respiratoire correspond donc à une incapacité du système respiratoire à apporter suffisamment d'oxygène et à éliminer correctement le gaz carbonique.

Définition de l’insuffisance respiratoire

La respiration est une fonction vitale car c'est elle qui fournit de l'oxygène à l'organisme et élimine le gaz carbonique. Certaines maladies affectant l'appareil respiratoire empêchent ce dernier d'assurer de manière satisfaisante ces échanges gazeux, entraînant une mauvaise oxygénation du sang et, in fine, une insuffisance respiratoire.

La respiration repose sur deux fonctions :
  • la ventilation, assurée par la pompe respiratoire qui fait appel aux muscles respiratoires, au thorax et au rachis,
  • l'hématose, qui correspond aux échanges gazeux d'oxygène et de dioxyde carbone entre l'air contenu dans les poumons et le sang.

Focus

Comprendre la respiration et l'insuffisance respiratoire

L’insuffisance respiratoire chronique correspond à l’incapacité du système respiratoire à apporter suffisamment d’oxygène et à éliminer correctement le gaz carbonique.

En savoir plus
La respiration

La vie (au sens biologique) dépend beaucoup de l’oxygène qui peut être considéré comme un carburant pour les cellules de notre organisme. En fonctionnant, la cellule consomme de l’oxygène et produit du gaz carbonique. Pour assurer le réapprovisionnement en oxygène et l’élimination du gaz carbonique nocif, il faut une intégrité du poumon où se situe la zone d’échange des gaz.

  • À l’inspiration, tel un soufflet de forge, l’appareil respiratoire prend l’air enrichi en oxygène dans l’atmosphère.
  • À l’expiration, le soufflet thoracique rejette le gaz carbonique produit par notre organisme.

Le soufflet thoracique nécessite l’intervention de certains nerfs, muscles et la rigidité des os du thorax. Ce sont les muscles qui tirent sur la cage thoracique pour en agrandir le volume (inspiration), ce qui permet à l’air de gonfler les poumons. Le relâchement des muscles engendre la réduction du volume de la cage thoracique et l’expulsion du gaz carbonique (expiration). Ce processus s’appelle « ventilation ».

L’insuffisance Respiratoire

En présence d’anomalies de l’appareil respiratoire, il apparaît plus ou moins rapidement un manque d’oxygène et un excès de gaz carbonique dans le sang. Le manque d’oxygène et l’excès de gaz carbonique significatifs ont pour conséquences :

  • un essoufflement
  • une fatigue importante
  • une accélération du coeur et/ou
  • des oedèmes des jambes.
Fermer

Les deux types d'insuffisance respiratoire

On distingue deux types d'insuffisance respiratoire selon l'origine de ce trouble : l'insuffisance respiratoire obstructive et l'insuffisance respiratoire restrictive.

L'insuffisance respiratoire obstructive

L'insuffisance respiratoire obstructive résulte d'une obstruction partielle des voies aériennes, en particulier un rétrécissement du calibre des bronches qui réduit le débit de l'oxygène apporté à l'organisme. Trois maladies pulmonaires sont principalement à l'origine de cette obstruction, qui provoque un manque d'oxygénation du sang : la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), l'asthme et l'emphysème.

L'insuffisance respiratoire restrictive

L'insuffisance respiratoire restrictive est, quant à elle, due à une diminution de la capacité pulmonaire qui peut être provoquée par :

  • une altération de la pompe respiratoire (causée par une scoliose, une obésité ou une myopathie par exemple),
  • par une atteinte pulmonaire
  • par une atteinte des centres nerveux contrôlant la respiration (due à des maladies neurodégénératives comme la sclérose latérale amyotrophique, la maladie de Parkinson ou à un traumatisme des vertèbres).

Ces trois phénomènes réduisent les volumes d'air inspirés et expirés, altèrent l'hématose et sont responsables d'une mauvaise oxygénation du sang.

 

On parle d'insuffisance respiratoire chronique (IRC) lorsqu'elle se développe lentement, et d'insuffisance respiratoire aiguë lorsqu'elle s'installe brutalement.

Mécanismes et causes de l'insuffisance respiratoire chronique

Si vous souffrez d'insuffisance respiratoire chronique (IRC), votre hématose est incomplète. Cela signifie que vos poumons ne sont plus en mesure de fournir suffisamment d'oxygène (O2) à votre organisme, ni d'évacuer correctement le dioxyde de carbone (CO2). Votre sang est alors mal oxygéné. Plusieurs mécanismes peuvent en être à l'origine :

  • les maladies neuromusculaires, telles que la myopathie de Duchenne ou la sclérose latérale amyotrophique
  • le syndrome d'obésité hypoventilation, observé chez les personnes dont l'indice de masse corporelle (IMC=rapport du poids sur le carré de la taille) dépasse 35,
  • la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), elle-même due au tabagisme, à la pollution et au vieillissement.

Les symptômes de l'insuffisance respiratoire

L'insuffisance respiratoire entraîne une mauvaise oxygénation du sang, qui se manifeste principalement par des difficultés respiratoires (ou dyspnée), un essoufflement et une fatigue survenant pour des efforts, même très minimes.

D'autres symptômes peuvent compléter le tableau, selon la gravité et l'avancée de l'insuffisance respiratoire, notamment en cas d'insuffisance respiratoire chronique : insomnie, sueurs, maux de tête, troubles de l'humeur (irritabilité, anxiété...), cyanose des extrémités (coloration bleue des doigts et des lèvres)...

Les conséquences de l'insuffisance respiratoire

Naturellement, l'organisme va chercher à s'adapter à cette situation et compenser le manque d'oxygénation du sang, ce qui va avoir pour effet d'élever la tension au niveau des artères pulmonaires (hypertension artérielle pulmonaire). Une insuffisance cardiaque droite peut alors se développer, engendrant une tachycardie et des œdèmes des jambes. Si l'état s'aggrave encore, une insuffisance cardiaque gauche peut apparaître. Le cœur ne peut plus alors assurer correctement ses fonctions, aggravant les difficultés respiratoires et la fatigue. C'est alors un véritable cercle vicieux qui s'installe.

Sans traitement, l'insuffisance respiratoire peut évoluer vers une détresse respiratoire.

LES INFORMATIONS FOURNIES SUR WWW.ORKYN.FR SONT DESTINÉES À AMÉLIORER, NON À REMPLACER, VOTRE RELATION DIRECTE AVEC LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ
téléphone respiratoire orkyn'

Demande de conseil, de renseignement ou de prise en charge ?

EXPERTISE ASSISTANCE RESPIRATOIRE