Aller au contenu principal

Professionnels partenaires

Professionnels partenaires

Ouvert

Parlons-en

Ouvert

Bienvenue sur Webzyn'

Seniors confinés : comment rester en forme

26/03/2020 - 11:43 am - Bien vivre

Le confinement a des effets secondaires... C'est un moyen puissant pour freiner la propagation du Covid-19 mais il peut aussi entraîner des “ conséquences physiques fâcheuses sur la santé physique et mentale de nos aînés “ explique Gaël Chételat, directrice de recherche à l'Inserm¹. 

Comment rester en forme lorsqu’on est confiné ?

Maintenir une activité physique régulière

Avec le confinement, les déplacements sont réduits et ont pour conséquence dans le temps d'une diminution de la masse musculaire et des capacités cardio-respiratoires. Se lever, attraper un paquet dans le placard, se baisser pour ramasser un objet… sont autant de mouvements quotidiens qui garantissent l’autonomie des personnes. Lucile Bigot, docteure en Sciences et techniques des activités physiques et sportives déclare : “Si on ne maintient pas une activité physique régulière, la diminution des capacités musculaires et cardio-respiratoires engendre petit à petit le désengagement dans les tâches quotidiennes jusqu'à entraîner une perte réelle d'autonomie". Ainsi, il est recommandé de se lever et se déplacer toutes les 1h à 1h30 et maintenir une activité physique régulière au sein du domicile (yoga, gymnastique, vélo d'appartement…) pour maintenir mobilité et autonomie. Le Ministère des Sports recommande de pratiquer une activité physique dynamique de 30 minutes par jour pour les adultes.

Se lever et se déplacer toutes les heures

Garder un lien social et conserver son hygiène de vie

Isolement, confinement facilitent l'émergence de sentiment d’angoisse et de stress, notamment pour les personnes les plus fragiles. Les moyens de communication actuels sont un atout pour garder un contact régulier avec les personnes âgées. Christophe Haag, chercheur en psychologie sociale ajoute : "Les relations sociales sont cruciales dans cette crise, car en plus de la contagion du virus il y a la contagion de la peur. Et chez nos aînés cela fait courir le risque d'hypertension, de hausse de la glycémie, etc. il y a donc un grand enjeu pour faire baisser l'angoisse."   

Bien entendu, se nourrir avec une alimentation équilibrée sera bénéfique autant pour les fonctions cognitives que physiques.