Aller au contenu principal

Professionnels partenaires

Professionnels partenaires

Ouvert

Bienvenue sur Webzyn'

L’impact du bruit et de la lumière sur le sommeil

26/06/2019 - 01:03 pm - Bien vivre

La 19ème édition de la Journée Nationale du Sommeil est l’occasion de s’intéresser à l’évolution du rythme de vie et de la qualité du sommeil des Français. Entre hyperconnexion et sédentarité, le réseau Morphée a organisé une conférence pour faire le point sur les impacts du bruit et de la lumière pendant le sommeil.

L’incidence du bruit sur le sommeil

La perception du bruit dépend de nombreux facteurs individuels, sociaux et contextuels qui modulent la réaction de chaque individu.
Nous ne sommes pas égaux face au bruit !

82% des Français se disent préoccupés par le bruit1

Il n’y a pas d’habituation physiologique aux bruits répétitifs nocturnes. Au contraire, ils perturbent sur la qualité du sommeil et génèrent un stress chronique et des risques de somnolence diurnes.

La somnolence concerne 24% des Français1

Selon l’OMS, un bruit < à 30 décibels n’a pas d’impact sur le sommeil. Au-delà, le sommeil peut être fragmenté et dégradé.

La pollution lumineuse et le sommeil

L’ensemble de la vie s’organise autour de l'alternance jour et nuit et l’Homme est programmé pour être actif le jour et se reposer la nuit. La lumière est un synchronisateur de l’horloge biologique qui permet de “mettre à jour” et régler l’organisme. La sécrétion de l’hormone du sommeil, la mélatonine, est bloquée par la lumière du jour et peut être perturbée par une surexposition à la lumière artificielle.

“ Nous vivons beaucoup plus en atmosphère lumineuse qu’auparavant, plaçant nos rétines dans un environnement plus traumatisant”2

La lumière est de plus en plus intrusive dans notre vie et va modifier le cycle de sommeil. Notamment, la lumière bleue des écrans (smartphone, tablette, télévision, ordinateur...) active le système d’éveil du cerveau et retarde l’endormissement.

Quelques bonnes pratiques pour bien dormir

  • Eviter les écrans 1h avant l’heure du coucher
  • Diminuer au maximum la pollution sonore et lumineuse dans la chambre
  • Dormir un temps suffisant
  • Adopter un rythme régulier des heures de coucher et de lever
  • Pratiquer une activité sportive régulière en journée
  • Sortir tous les jours pour s’exposer à la lumière du soleil

Sources 

1- Réseau Morphée
2- Prof. J.A.Sahel, Université Louis Pasteur, Strasbourg